Devenir son propre maître selon Proudhon


Lutter contre la grande propriété et le salariat. 
Défendre la petite propriété et le travail indépendant. 
Freiner le développement du grand capital et l'accumulation des richesses.

Quand Proudhon affirme que «la propriété c’est le vol», il dénonce le fait que les petits propriétaires indépendants soient peu à peu remplacés par de grands propriétaires capitalistes.

Il faut, selon lui, favoriser les petits commerçants contre les grandes corporations planétaires, les petits artisans contre les grandes usines délocalisées et les petits paysans contre les grandes exploitations intensives.



Proudhon, la propriété et les Droits de l'Homme
Devenir son propre maître selon Proudhon






Pierre-Joseph Proudhon.             L'anarchie sans le désordre

Thibault Isabel - Michel Onfray (Préfacier)


Parution:mai 2017
Format:Grand Format
Disponibilité:En vente sur Amazon et Krisis Diffusion
Dimensions:20,5 x 13 x 1,6 cm
Pages:180 pages
EAN13:9782746745452
Proudhon écrit : "Etre gouverné, c'est être gardé à vue, inspecté, espionné, dirigé, légiféré, réglementé, parqué, endoctriné, prêché, contrôlé, estimé, apprécié, censuré, commandé, par des êtres qui n'ont ni le titre, ni la science, ni la vertu... Etre gouverné, c'est être, à chaque opération, à chaque transaction, à chaque mouvement, noté, enregistré, recensé, tarifé, timbré, toisé, coté, cotisé, patenté, licencié, autorisé, apostillé, admonesté, empêché, réformé, redressé, corrigé. C'est, sous prétexte d'utilité publique, et au nom de l'intérêt général, être mis à contribution, exercé, rançonné, exploité, monopolisé, concussionné, pressuré, mystifié, volé ; puis, à la moindre résistance, au premier mot de plainte, réprimé, amendé, vilipendé, vexé, traqué, houspillé, assommé, désarmé, garrotté, emprisonné, fusillé, mitraillé, jugé, condamné, déporté, sacrifié, vendu, trahi, et pour comble, joué, berné, outragé, déshonoré." Voilà en toute urgence un homme à connaître...

Né en 1978, Thibault Isabel est philosophe et historien des civilisations. Depuis 2003, il est rédacteur en chef de la revue Krisis.